Aromatogramme Copahu

Aromatogramme Copahu

COPAIFERA OFFICINALIS (Copahu), le baume d’Amazonie aux milles et une vertus

Originaire de l’Amérique du Sud tropicale, le copahu se rencontre aussi au sud de l’Afrique. Les Indiens d’Amazonie ont utilisé le copahu en application externe pendant des temps immémoriaux comme un excellent bactéricide avant l’avènement des antibiotiques.  Appelé copaïba ou copahu par les indigènes (de Kupa’iwa et Kupa’u, respectivement), l’huile de copahu était très utilisée par les indiens du Brésil lorsque les portugais débarquèrent. Tout indique que l’usage de cette huile venait de l’observation du comportement de certains animaux, qui blessés, se frottaient contre l’écorce des troncs de copahu. Les indiens l’utilisait comme cicatrisant pour les blessures. Lorsque les guerriers revenaient de leurs combats ils s’enduisaient le corps d’huile de copahu et s’étendait sur des nattes suspendues et chaudes pour se guérir de leurs éventuelles blessures.  Dans l’histoire du Brésil les chroniqueurs font souvent référence aux vertus de l’huile de copahu. Un des premiers fut Gabriel Soares de Sousa (1540-1592), qui mentionna dans son œuvre « Tratado Descritivo do Brasil » (traité descriptif du Brésil), l’utilisation de l’huile par les indiens. Son magnifique bois rouge sombre est apprécié en ébénisterie. C’est la source principale du « copal », résine utilisée dans la fabrication des laques, vernis, etc. Au Brésil, l’huile essentielle de copahu, mélangée au gas-oil, peut servir de carburant.

L’huile essentielle est obtenue en distillant l’oléorésine. Elle est caractérisée par une forte concentration de sesquiterpènes, dont plus de 42% de β-caryophyllène, qui lui confère de remarquables propriétés analgésiques (1), anti-inflammatoires (2, 3, 4, 5, 6, 7), antispasmodiques (8), antivirales (9), antitumorales (10, 11, 12) et immunostimulantes (13). Le β-caryophyllène, en se fixant sur les récepteurs CB2 (cannabinoïdes type-2), contribue à contrôler la douleur, l’inflammation, l’athérosclérose et l’ostéoporose. Cependant, contrairement aux autres cannabinoïdes, le β-caryophyllène n’a pas d’activité psychoactive (5, 7). Le pouvoir analgésique du β-caryophyllène est similaire à la procaïne et est également en bonne partie responsable du pouvoir analgésique du clou de girofle (1). Sur le plan psycho-énergétique, sa verdeur évoque les forêts d’où elle est originaire. En massage elle redonnera tonus et vitalité aux individus vidés physiquement et émotionnellement.

Propriétés

  • Anti-inflammatoire ++++
  • Analgésique +++
  • Anti-tumorale +++
  • Antispasmodique ++
  • Antivirale +++
  • Diurétique/lymphotonique +++
  • Anti-ulcéreuse +++
  • Astringente

Indications

  • Arthrite rhumatoïde, arthrose, bursite, tendinite, épicondylite, entorse
  • Dermatites
  • Plaies, ulcères
  • Cancer

Exemples d’applications

BURSITE

  • Copaifera officinalis 5 ml
  • Cedrelopsis greveii 5 ml
  • Mentha arvensis 5 ml
  • Gaultheria procumbens 5 ml
  • Eucalyptus citriodora 5 ml
  • Extrait lipidique de millepertuis (Hypericum perforatum) 15 ml
  • Extrait d’Arnica (Arnica montana) 10 ml

Posologie: appliquer in situ 4 fois par jour, et plus souvent au besoin.

CYSTITE

Copaifera officinalis 15 ml

Cinnamomum cassia 5 ml

Pimenta racemosa 5 ml

Satureja montana 5 ml

Posologie: 5 gouttes x 8-10/jour dans ½ c. à café d’huile d’olive pendant les 3 premiers jours. Par la suite diminuer progressivement la fréquence en fonction de l’amélioration des symptômes.

ECZEMA

  • Copaifera officinalis 10 ml
  • Cymbopogon martinii 3 ml
  • Mentha x piperita 3 ml
  • Daucus carotta (sem) 3 ml
  • Matricaria recutita 1ml

Posologie: appliquer in situ 3 fois par jour

CONTRE INDICATION: aucune connue

BIBLIOGRAPHIE (1) Ghelardini C, Galeotti N, Di Cesare Mannelli L et al (2001) Local anaesthetic activity of βcaryophyllene. Il Farmaco 56:387-389 (2) Tambe Y, Tsujiuchi H, Honda G et al (1996) Gastric cytoprotection of the non-steroidal antiinflammatory sesquiterpene, β-caryophyllene. Planta Medica 62: 469-470 (3) Tung Y-T, Chau M-T, Wang S-Y et al (2008) Anti-inflammation activities of essential oil and its constituents from indigenous cinnamon ( Cin n a m o m u m o s m o p hlo e u m ) twigs. Bioresource Technology 99:3908-3913 (4) Martin S, Padilla E, Ocete MA et al (1993) Anti-inflammatory activity of the essential oil of Bupleurum frutescens . Planta Medica 59:533-536 (5) Fernandes ES, Passos GF, Medeiros R et al (2007) Anti-inflammatoryeffects of compounds alphahumulene and (-)-trans-caryophyllene isolated from the essential oil of C o r dia v e r b e n a c e a . European Journal of Pharmacology 569:228-236 (6) Gertsch J, Leonti M, Raduner S et al (2008) Beta-caryophyllene is a dietary cannabinoid. Proceedings of the National Academy of Sciences 105:9099-9104 (7) Gertsch J (2008) Anti-inflammatory cannabinoids in diet: Towards a better understanding of CB(2) receptor action? Communicative & Integrative Biology 1:26-28

(8) Leonhardt V, Leal-Cardoso JH, Lahlou S et al (2010) Antispasmodic effects of essential oil of Pterodon polygalaeflorus and its main constituent beta-caryophyllene on rat isolated ileum. Fundamental & Clinical Pharmacology. In Press (9) Astani A, Reichling J, Schnitzler P (2010) Screening for antiviral activities of isolated compounds from essential oils. Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine. In Press (10) Lampronti I, Saab AM, Gambari R (2006) Antiproliferative activity of essential oils derived from plants belonging to the Magnoliophyta division. International Journal of Oncology 29:989-995 (11) Loizzo MR, Tundis R, Menichini F et al (2007) Cytotoxic activity of essential oils from labiatae and lauraceae families against in vitro human tumor models. Anticancer Research 27:32933299 (12) Loizzo MR, Tundis R, Menichini F et al (2008) Antiproliferative effects of essential oils and their major constituents in human renal adenocarcinoma and amelanotic melanoma cells. Cell Proliferation 41:1002-1012 (13) Astani A, Reichling J, Schnitzler P (2010) Screening for antiviral activities of isolated compounds from essential oils. Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine. In Press

 

Ce bulletin Hunzaroma a été rédigé par Maurice Nicole, ND.A., Institut d’Aromathérapie Scientifique, inaroma.

L’article Aromatogramme Copahu est apparu en premier sur Hunzaroma Inc..