Romarin à verbénone

ROSMARINUS OFFICINALIS VERBENONIFERUM (romarin à verbénone)

 ‘’… dans toutes les directions il répand le parfum de sa vertu’’. Gautama Boudha

Ce chémotype de romarin se retrouve en Corse et sur certains sites méditerranéens exposés à l’air maritime. Depuis peu il nous en provient aussi de l’Afrique du Sud. Son HE se distingue assez nettement des deux autres de l’espèce (cinéole et camphre) par sa richesse en α-pinène (18-20%) et sa faible teneur en cinéole (7%). Elle contient aussi de l’acétate de bornyle (7%), du camphre (13%) et de la verbénone (11%) qui lui confère ses caractéristiques particulières notamment au niveau de la sphère hépatique.

C’est l’HE de base pour commencer ou accompagner tout traitement de dépuration des émonctoires et de drainage de la sphère hépato-biliaire. Elle est tout indiquée pour les personnes au foie fatigué et surchargé, à l’haleine fétide et au teint gris, ayant des problèmes de digestion et d’assimilation. Excellente lipolytique, elle est tout indiquée en cas d’hypercholestérolémie, d’athérosclérose et de cellulite. La verbénone possède d’intéressantes propriétés régénératrices cutanées pour faire disparaître les cicatrices et les vergetures. En stimulant la multiplication cellulaire elle contribue à rajeunir les peaux vieillissantes. La combinaison d’acétate de bornyle, de verbénone et de camphre en fait une excellente régulatrice cardiaque,  particulièrement indiquée dans les cas d’arythmie et de tachycardie. La présence simultanée d’α-pinène, de camphre  et de verbénone lui confère de remarquables propriétés expectorantes et mucolytiques utiles dans les problèmes broncho-pulmonaires. Cela en fait aussi une antivirale puissante en particulier contre les hépatites.

Quoique que les études cliniques à ce sujet manquent, l’expérience a depuis longtemps confirmé son action équilibrante pour l’ensemble du système endocrinien. Elle est pour le système endocrinien ce que la lavande est pour le système nerveux, i.e. une harmonisante générale.

Sommaire des recherches scientifiques

La verbénone se comporte comme une phéromone et est capable de repousser certains insectes prédateurs qui s’attaquent à diverses espèces de conifères (1, 2, 3).

La verbénone  est une inhibitrice avérée de l’acétylcholinestérase, enzyme responsable de la dégradation de l’acétylcholine, surexprimée dans les cas d’Alzheimer et impliquée dans le développement de la maladie (4).

Une étude italienne a démontré que la verbénone a une forte action anti- aggrégante plaquettaire ce qui pourrait prévenir la formation de caillots sanguins indésirables, de phlébites, de thromboses et d’AVC (5).

Une autre étude italienne a mis en évidence la puissane activité antioxydante de la verbénone (6).

Propriétés

  • Grande régulatrice hépatique : cholagoque, cholérétique, détoxicante
  • Mucolytique et expectorante
  • Lipolytique
  • Cicatrisante et régénératrice cutanée
  • Viricide
  • Équilibrante nerveuse
  • Équilibrante endocrinienne (progestéronique), régulatrice hypophyso-ovarienne et testiculaire
  • Activatrice du péristaltisme intestinal
  • Régulatrice de la flore intestinale
  • Antioxydante

 Indications

  • Insuffisances hépato-biliaires
  • Hépatites
  • Bronchites, sinusites
  • Cellulite, peau grasse
  • Plaies, cicatrices
  • Arythmies, tachycardies
  • Fatigue nerveuse, dépression, angoisse, plexus solaire noué
  • SPM/ménopause
  • Hypercholestérolémie/athérosclérose
  • Dépression

Psycho-énergétique

Essence de l’esprit elle incarne le sage, l’initié, le maître de l’ère du Verseau qui vivifie la matière et enflamme le monde. Elle inspire la stabilité, la force, la justice, l’amour universel et la lumière. Elle est utile pour éclairer l’esprit, purifier la pensée, harmoniser l’ego avec le Moi intérieur et éveiller l’Amour. Elle est très efficace pour les dépressions nerveuses et les angoisses des personnes sujettes à de gros problèmes d’identification ou en complet décalage par rapport à elles-mêmes. Rudolf Steiner disait que : ‘’l’huile éthérique de romarin permet l’incorporation du moi dans l’être’’.

Exemples d’applications

DÉTOXICATION HÉPATIQUE

  • Rosmarinus officinalis verbenoniferum x 5 ml
  • Apium graveolens (sem) x 3 ml
  • Mentha x piperita x 3 ml
  • Citrus limonum (z) x 3 ml
  • Ledum groenlandicum x 1 ml

Posologie: 3 gouttes 3 fois par jour dans ½ c. à café d’huile d’olive.

PALPITATIONS CADIAQUES

  • Rosmarinus officinalis verbenoniferum x 5 ml
  • Lavandula angustifolia x 5 ml
  • Cymbopogon martinii x 5 ml

Posologie: en friction sur la zone cardiaque, répéter au besoin.

CICATRICES, VERGETURES

  • Rosmarinus officinalis verbenoniferum x 5 ml
  • Cedrus atlantica x 5 ml
  • Cupressus sempervirens x 5 ml
  • Rosa rubiginosa x 10 ml
  • Extrait lipidique de calendule x 5 ml

Posologie: appliquer 2 à 3 fois par jour sur la zone affectée

CONTRE-INDICATIONS: quoique la verbénone soit moins neurotoxique et abortive que les autres cétones il est déconseillé de la donner aux bébés, aux femmes enceintes et allaitantes.

  1.  Rudinsky J. A. Multiple Functions of the Southern Pine Beetle Pheromone Verbenone. , Environmental Entomology, Volume 2, Number 4, August 1973 , pp. 511-514(4)
  2. Gene D. Amman, Ralph W. Thier, Mark D. McGregor, Richard F. Schmitz. Efficacy of verbenone in reducing lodgepole pine infestation by mountain pine beetles in Idaho. Revue canadienne de recherche forestière, 1989, 19(1): 60-64, [1]
  3. John H Borden, Leslie J Chong, Tracy J Earle, Dezene P.W. Huber. Protection of lodgepole pine from attack by the mountain pine beetle, Dendroctonus ponderosae (Coleoptera: Scolytidae) using high doses of verbenone in combination with nonhost bark volatiles. The Forestry Chronicle, 2003, 79(3): 685-691
  4. Kaufmann D,Dogra AK, Wink M. Myrtenal inhibits acetylcholinesterase, a known Alzheimer target. J Pharm Pharmacol. 2011 Oct;63(10):1368-71
  5. Chiariello M,Campana GDelfanti GCapuano D. Platelet aggregation induced by arachidonic acid, ADP, thrombin. Study of the antiaggregation effects of verbenone and indomethacin. Boll Chim Farm. 1986 Nov;125(11):387-9.
  6. Sacchetti G, Maietti S, Muzzoli M, Scaglianti M, Manfredini S, Radice M, Bruni R. Comparative evaluation of 11 essential oils of different origin as functional antioxidants, antiradicals and antimicrobials in foods. Food Chem. 2005; 91(4):621–632.

Ce bulletin Hunzaroma a été rédigé par Maurice Nicole, ND.A., Institut d’Aromathérapie Scientifique, inaroma.ca

Vous avez aimé ? Partagez !
Facebook0
Twitter20
Pinterest0
Instagram20